Cochenille tortue du pin dans le Var : Comment la combattre et sauver vos pins

Comment combattre la cochenille tortue du pin ?

La cochenille tortue du pin (Toumeyella parvicornis) est un ravageur qui sévit sur les pins du sud-est de la France. Le Golfe de Saint-Tropez est particulièrement touché : Cogolin, Gassin, Grimaud, Ramatuelle, Sainte-Maxime, Saint-Tropez sont les communes infestées. D’autres communes font partie d’une zone réglementaire « tampon », en plus de celles précitées. Il s’agit de La Croix-Valmer, La Garde-Freinet, La Môle, Le Plan de la Tour, Roquebrune-sur-Argens, Sainte-Maxime.

Ce ravageur progresse vite et a déjà fait des ravages dans le Var. Or, l’enjeu est crucial car il s’agit de sauvegarder les pins patrimoniaux qui font la beauté des paysages du Golfe de Saint-Tropez.

  • Comment reconnaître la cochenille tortue du pin ?
  • Quels risques représente-t-elle pour vos pins ?
  • Quelles sont les mesures à prendre pour la combattre et pour protéger vos arbres ?

 

1°) La cochenille tortue du pin

 

La cochenille tortue du pin est originaire d’Amérique du Nord. Puis elle a progressivement envahi l’Europe, atteignant la France en 2021. Elle se reconnaît par sa petite taille et sa forme ovale convexe.

Cette espèce produit plusieurs générations par an, avec des femelles qui pondent environ 500 œufs chacune. La dissémination de la cochenille tortue du pin se fait principalement par le vent, les oiseaux et d’autres animaux. Le commerce de plantes au niveau national joue également un rôle important.

Enfin, le ravageur attaque le pin parasol, le pin Maritime, le pin noir et le pin sylvestre.

zoom sur une branche d'un pin avec les cochenille tortue du pin dessus

2°) Les dégâts produits par la cochenille tortue du pin

 

Les femelles se nourrissent de la sève des pins, entrainant le rougissement et le dessèchement des branches. De plus, elles produisent du miellat, liquide poisseux qui tombe du pin et souille les aiguilles. Ce miellat favorise la croissance d’un champignon appelé fumagine qui entrave la photosynthèse. Il s’agit d’une coloration noire des aiguilles provoquée par les excrétions des insectes.

Les dégâts causés sont irréversibles, et le dessèchement peut se poursuivre jusqu’à la mort de l’arbre affaibli.

un pin en bonne santé

3°) Les mesures de prévention et détection de la cochenille tortue du pin

 

Il est essentiel d’être vigilant et de prendre des mesures de prévention pour protéger vos pins contre la cochenille tortue du pin. L’Arrêté ministériel du 11 mars 2022 rend sa lutte obligatoire dans les communes citées plus haut. L’Arrêté préfectoral du 6 juillet 2023 définit le périmètre de la zone délimitée (zone infestée et zone tampon).

Encadrement de la vente :

Les pépiniéristes, paysagistes, jardineries, producteurs ou vendeurs situés dans la zone délimitée, ne peuvent plus vendre leurs pins en dehors de cette zone, sans une autorisation délivrée après un contrôle officiel.

Surveillance :

Surveillez régulièrement vos pins pour détecter les signes de présence de la cochenille tortue, tels que le rougissement des aiguilles et la présence de fumagine.

Signalement en cas de suspicion :

Si vous constatez ou suspectez une attaque, signalez immédiatement la présence ou la suspicion de présence aux autorités compétentes de votre région. En effet, ce signalement est obligatoire. Contactez un professionnel, qui en fonction de la taille du pin, pourra le traiter, ou réaliser un élagage ou abattage, aux frais du propriétaire.

L’élagage ou l’abattage et la destruction :

Nous vous recommandons d’être très prudent et de confier l’élagage à un professionnel, puisque les branches contaminées par cet insecte se dessèchent et deviennent très cassantes.

Dans ce cas-là, il faut respecter les mesures de restriction de circulation et d’isolement des végétaux infestés en attendant les résultats des analyses officielles. De même, les opérateurs professionnels doivent prendre ces mesures de restriction de circulation et d’isolement branches et troncs issus des élagages et abattages, susceptibles d’être infestés.

Si l’on confirme l’infestation : le professionnel retire  les parties infestées ou détruit les végétaux. Cette opération doit empêcher la dissémination de la cochenille tortue. Cela signifie que suivant son niveau d’infestation, le pin doit être élagué ou abattu.

Le déplacement des branches et troncs provenant des abattages ou des tailles est interdit en dehors des zones délimitées et des zones tampons, sauf autorisation de la direction régionale de l’agriculture et de l’alimentation, avec des garanties de prévention de la dissémination de l’organisme nuisible pendant le transport et la destruction. La sortie des zones délimitées ou la circulation des zones infestées vers les zones tampons de végétaux spécifiés est interdite, sauf contrôle officiel confirmant l’absence de l’organisme nuisible.

 

3°) Le traitement de la cochenille tortue du pin

 

Plusieurs solutions sont disponibles pour lutter contre la cochenille tortue du pin :

  1. Vous pouvez utiliser des produits de biocontrôle, tels que l’huile de colza et l’huile essentielle d’orange douce.
  2. Introduisez des macro-organismes auxiliaires dans votre environnement, comme la coccinelle Exochomus quadripustulatus, qui se nourrit des cochenilles.
  3. Enfin, l’injection du  Treecare REVIVE II est possible, puisqu’elle a obtenu une dérogation réglementaire de 120 jours. Vous pouvez ainsi traiter vos pins jusqu’au 14 octobre 2023 par un professionnel agréé comme Tropicana Flore. La campagne 2024 démarrera au printemps.

 

Ainsi, la cochenille tortue du pin peut causer des dommages importants à vos pins, mais avec une vigilance accrue et la mise en œuvre de mesures préventives et curatives appropriées, vous pouvez protéger vos arbres. Surveillez régulièrement vos pins, signalez toute présence suspecte et utilisez les solutions de lutte adaptées pour maintenir la santé de vos pins et préserver la beauté de votre environnement. Contactez-nous pour plus de renseignements.